La photographie ouvrière dans les Archives sociales suisses

Hermann Freytag, « Pour l’égalité politique des femmes suisses », manifestation du 1er mai, Zurich, 1945, tirage argentique, 12 × 17 cm. Zurich, Archives sociales suisses (F 5047-Fb-383).

Les Archives sociales suisses, centre national de compétences pour l’histoire des mouvements sociaux et des mutations sociales, ont considérablement développé leur collection de sources audiovisuelles depuis 2003. La photographie ouvrière de la première moitié du XXe siècle y est amplement représentée. La collection comprend notamment des fonds de photographes amateurs ainsi que des successions de photographes professionnels travaillant sur commande. L’article se concentre plus particulièrement sur l’oeuvre du photographe et cinéaste amateur Robert Risler qui, dans les années 1930, documenta les activités de la Jeunesse socialiste ouvrière à Zurich, mais aussi la guerre civile espagnole et les interventions humanitaires de la Suisse, ainsi que sur celui du photographe professionnel Ernst Koehli qui, entre 1930 et 1950, réalisa, pour le compte de syndicats, du Parti socialiste suisse, de L’OEuvre suisse d’entraide ouvrière et des services d’orientation professionnelle, aussi bien des portraits d’entreprises et de métiers que des documentations sur des mobilisations politiques en Suisse et des interventions humanitaires à l’étranger.

Christian Koller est directeur des Archives sociales suisses, professeur titulaire d’histoire moderne à l’Université de Zurich et chargé de cours auprès d’Unidistance Suisse. Ouvrages récemment parus : Histoire du sport en Suisse. État des lieux et perspectives (avec T. Busset et M. Jucker, 2019) ; Pop. La bande-son de l’histoire contemporaine (avec E. Keller, G. Bernasconi et J.-F. Missfelder, 2019) et Chronist der sozialen Schweiz. Fotografien von Ernst Koehli, 1933- 1953 (avec R. Naef, 2019).

Transbordeur
Revue annuelle