De la théorie à l’objet
Histoires de la photographie numérique au présent

Leon Harmon et Ken Knowlton, Computer Nude (Studies in Perception I), 1967, sérigraphie, 86,4 x 185,4 cm. © Collection Albright-Knox Art Gallery, Buffalo.

L’apparition de l’image photographique numérique au tournant des années 1990 souleva des débats qui se focalisèrent majoritairement sur la perte présumée d’authenticité du médium, alors que les réalisations des deux décennies précédentes – au niveau matériel, technique ou institutionnel – demeurent peu explorées. Au croisement entre champs scientifique et artistique, entre photographie et computer art, les formes visuelles hétérogènes qui se développent à cette période résultent autant d’expérimentations techniques menées étroitement avec les ingénieurs que d’un positionnement réflexif des artistes qui, paradoxalement, interroge cette notion d’authenticité de manière critique. L’étude de leur exposition entre 1968 et 1988, permet ainsi de retracer ces développements « au présent », opposant une histoire matérielle à une histoire essentiellement théorique du numérique en photographie.

Historien de la photographie contemporaine, Claus Gunti enseigne à l’université de Lausanne et à l’École cantonale d’art de Lausanne. Ses recherches portent sur l’histoire des images numériques et sur le rôle des nouvelles technologies dans les pratiques artistiques contemporaines. Parmi ses dernières publications : direction du volume « Drones, cartographie et images automatisées » (Décadrages, 2014), « Taiyo Onorato und Nico Krebs. Visuelle Heterotopien » (in Kunstpreis der Böttcherstraße, Kunstverein Bremen, 2016), Digital Image Systems. Photography and New Technologies at The Düsseldorf School (transcript-Verlag, 2018).

Mots clés : photographie numérique, exposition, E.A.T., computer art, Nancy Burson, Ken Knowlton, MANUAL

Référence : Claus Gunti, « De la théorie à l’objet. Histoires de la photographie numérique au présent », Transbordeur. Photographie histoire société (« Photographie et exposition »), Paris, Macula, no 2, 2018, pp. 40-53.

Transbordeur
Revue annuelle