Matuszewski/Lumière
Pour une nouvelle source des encyclopédies documentaires cinématographiques

Louis Lumière, Forgerons, Lyon, quartier Monplaisir, 1895, bande de celluloïd 35 mm, vue 51. © Société française de
photographie, Paris.

Les réflexions du photographe polonais Boleslas Matuszewski sur la nécessité de créer des dépôts de bandes filmiques pour nourrir le travail des historiens et l’entreprise de collecte et de valorisation de la production cinématographique Lumière sont contemporaines. Ces deux démarches se sont nourries des débats qui ont présidé à la création des musées de photographies documentaires. Retrouver les traces de cette « tutelle » dans les deux projets permet de mettre en exergue leurs possibles points de rencontre. Ces proximités sont à placer dans la généalogie des encyclopédies visuelles documentaires telles que les développèrent les sociétés Gaumont ou Pathé frères, puis Pathé Cinéma à partir des années 1910.

Béatrice de Pastre est spécialiste du patrimoine cinématographique et photographique. Titulaire d’un Diplôme d’études approfondies en philosophie à Paris IV Sorbonne, elle a été responsable de la Cinémathèque Robert Lynen de la Ville de Paris et a présidé la Fédération des cinémathèques et archives de films de France. Elle est aujourd’hui directrice adjointe du patrimoine cinématographique et directrice des collections du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC). Elle a notamment publié, avec Monique Dubost, Françoise Massit-Folléa et Michelle Aubert, Cinéma pédagogique et scientifique. À la redécouverte des archives (Éditions ENS, 2004) et, avec Thierry Lefebvre, Filmer la science, comprendre la vie. Le cinéma de Jean Comandon (Éditions CNC, 2012).

 

Mots clés : archives, cinématographe, photographie, Matuszewski, Lumière, cinéma documentaire

 

Référence  : Béatrice de Pastre, « Matuszewski/Lumière. Pour une nouvelle source des encyclopédies documentaires cinématographiques », Transbordeur. Photographie histoire société (« Musées de photographies documentaires »), Paris, Macula, no 1, 2017, pp. 86-95.

Transbordeur
Revue annuelle